Flux RSS

Recevez les mise à jour

CarnetDePassage.com
Machu Picchu et la Vallée sacrée
Écrit par sophie et jeremy   
Lundi, 21 Mai 2018

A l’Ouest de Cuzco s’étend une immense vallée encaissée baignée par le Rio Urubamba. Ses terres fertiles ont été le foyer des Incas, qui y ont érigé nombre de temples et forteresses dont une grande partie est encore en très bon état et donne un petit aperçu de leur splendeur passée. Nous prenons le temps de sillonner cette route magique au bout de laquelle nous attend le joyau Inca : le célèbre Machu Picchu.

MP MP

Après avoir quitté Cuzco, notre premier arrêt est pour les salines de Maras : plus de 5000 plans d’eau salée en terrasses, datant de l’époque inca et toujours en activité. Le spectacle est magnifique sous le soleil rasant, en plus nous avons la chance de pouvoir observer les locaux tamiser l'eau et ramasser le sel par seaux entiers. Sur un moment de faiblesse nous achetons une tablette de chocolat au sel du coin, ce que nous regretterons en le goûtant quelques jours plus tard...

maras 1 maras 1 maras 2 maras 2

Nous continuons (par un chemin de traverse improbable) jusqu’au site de Moray, dont l’utilité n’a pas encore été bien comprise... Ce sont d’immenses champs ronds sculptés en forme d'amphithéâtres comme des terrasses concentriques, où chaque étage aurait son propre micro-climat. Bon on ne sait pas trop à quoi ça servait mais ça reste surprenant (ils sont fous ces Incas).

maras to moray maras to moray moray moray

L’étape suivante est la forteresse d’Ollantaytambo, seule de l’histoire à avoir su résister aux attaques espagnoles. Il s’agit en fait de toute une ville, où subsistent rues et canaux d’origine, habitée en continu depuis le XIIIè siècle et dominée par un énorme fort lui même surmonté d’un Temple du Soleil. En se promenant entre ces vieilles maisons pluricentenaires envahies d’artisanat local, on croirait faire un voyage dans le temps, et on imagine fort bien la déroute de l'armée de Pizzaro prise au piège d'une inondation imaginée par les assiégés !

Ollantaytambo 1 Ollantaytambo 1 Ollantaytambo 2 Ollantaytambo 2

Nous visitons également le site abandonné de Huchuy Cuzco, après une très difficile ascension à flanc de montagne sur une route en lacets étroits non compatibles avec le rayon de braquage de la voiture, ainsi que les ruines de Pisac où nous admirons encore de belles cultures en terrasses au coucher du soleil.

Huchuy Cuzco Huchuy Cuzco route Huchuy Cuzco route Huchuy Cuzco

Pisac 1 Pisac 1 Pisac 2 Pisac 2

Pisac 3 Pisac 3

Nous roulons encore quelques dizaines de kilomètres, franchissons un col immergé dans le brouillard et évitons de justesse 3 accidents (ils conduisent vraiment n’importe comment ici), et c’est la fin de la route. Nous devons laisser la voiture et effectuer les derniers 10km à pieds, le long de la voie ferrée, pour rejoindre le village qui se trouve aux pieds du Machu Picchu. C'est d'ailleurs assez drôle, les vieilles locos que nous croisons et qui acheminent victuailles et autres produits de première nécessité jusqu'aux portes des restaurants (littéralement car le chemin de fer longe la rue principale du bled) actionnent leur sifflet en permanence de peur d'écraser un des nombreux abrutis qui font les pitres sur les rails.Nous roulons encore quelques dizaines de kilomètres, franchissons un col immergé dans le brouillard et évitons de justesse 3 accidents (ils conduisent vraiment n’importe comment ici), et c’est la fin de la route. Nous devons laisser la voiture et effectuer les derniers 10km à pieds, le long de la voie ferrée, pour rejoindre le village qui se trouve aux pieds du Machu Picchu. C'est d'ailleurs assez drôle, les vieilles locos que nous croisons et qui acheminent victuailles et autres produits de première nécessité jusqu'aux portes des restaurants (littéralement car le chemin de fer longe la rue principale du bled) actionnent leur sifflet en permanence de peur d'écraser un des nombreux abrutis qui font les pitres sur les rails.

road to MP road to MP rail to MP rail to MP

Le lendemain nous sommes levés aux aurores (même avant en fait), mais c’est peine perdue il y a déjà des centaines de personnes qui font la queue pour prendre le bus devant nous (ils sont fous les gens!). On patiente en mangeant de très bonnes viennoiseries, et finalement nous arrivons à l'entrée du site juste pour l'ouverture. Nous entrons donc dans la célèbre cité Inca au lever du soleil, et elle est à la hauteur de sa réputation : splendide ! Un incroyable ensemble de bâtiments, maisons, temples, bains, champs en terrasses, nichés au creux d’impressionnants pics montagneux. En vérité on ne sait pas vraiment de quand elle date ni quelle était sa fonction, puisqu’elle était parfaitement inconnue avant sa « redécouverte » en 1911. Certains pensent que c'était une résidence royale, d'autres qu'elle avait déjà été abandonnée au moment de la conquête espagnole, d'autres au contraire qu'elle a été construite après afin de préserver la culture indigène... Ce qui est certain, c’est qu’elle était au cœur d’un important réseau de villes Incas, toutes reliées entre elles par des chemins traversant la jungle, les fameux « Incas trails ».

MP 5 MP 5 MP 6 MP 6

Nous nous lançons à l’assaut des centaines de marches qui nous conduisent au plus haut sommet surplombant le site. Très contents d’arriver en haut parmi les premiers, nous sommes également ravis de découvrir la vue... complètement bouchée. Il nous faut attendre une heure pour que les nuages se lèvent, nous offrant pour le coup un panorama magnifique. Une fois redescendus, nous parcourons le site (vraiment immense!) dans lequel se promènent quelques lamas qui posent obligeamment pour nos photos. Et non, on ne s'en lasse toujours pas. Il y a quand même un peu trop de monde pour nous (jusqu'à 2500 visiteurs par jour!), d'ailleurs on avait un peu peur que ça nous gâche la visite ce qui n'a heureusement pas été le cas, nous faisons donc demi-tour après avoir avalé un drôle de sandwich boursin-canelle (très déconseillé comme association).

MP 1 MP 1 MP 2 MP 2

MP 3 MP 3 MP 4 MP 4

Après cette journée éreintante, comprenant le retour à pieds à la voiture, nous passons toute la soirée à tremper dans une piscine thermale, un pisco sour à la main. C’était vraiment bien ce Machu Picchu !

termas colcamayo termas colcamayo

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir