Flux RSS

Recevez les mise à jour

CarnetDePassage.com
la paz
Écrit par sophie et jeremy   
Lundi, 30 Avril 2018

De retour en Bolivie, nous retrouvons avec plaisir les petites vieilles (et quelques jeunes aussi) revêtues du costume traditionnel : une ample jupe à volants recouvrant quantité de jupons, d'épaisses chaussettes, des ballerines, un sac à dos bricolé avec un carré de tissu multicolore fait main et un chapeau melon recouvrant leurs longs cheveux noirs tressées en deux nattes au bout desquelles pendent des pompons. Elles semblent porter cette tenue en toutes circonstances, que ce soit pour travailler aux champs ou prendre le bus. La classe, quand on pense que nous sommes obligés de changer de tenue 3 fois par jour à cause des amplitudes de température à cette altitude...

boliviennes boliviennes

Nous passons notre première nuit dans le parc de Sajama, qui abrite la "forêt" la plus haute du monde aux pieds du volcan éponyme. On trouve en effet quelques arbustes de quenoa au tronc rouge et torturé, mais rares sont ceux dépassant le mètre de hauteur. En revanche nous apprécions les geysers sauvages à l'eau cristalline et bouillante (on en a même vu un se faire cuire un œuf!), et en profitons pour prendre un bain tiède bien agréable dans la rivière en contrebas, où vient nous rendre visite un troupeau entier de lamas! De près ils sentent un peu le fauve, eux aussi auraient bien besoin d'un bain...

volcan Sajama volcan Sajama quenoa trees quenoa trees

geyser geyser hot river hot river

En chemin vers la capitale économique du pays, nous admirons d'anciens chullpas, les monuments funéraires incas, entourés de belles formations géologiques aux strates colorées et de champs de quinoa, et visitons la "Chapelle Sixtine de l'Altiplano". Le curé en personne nous fait une visite guidée, et on a tout compris maintenant qu'on est trop forts en espagnol, nous expliquant que les magnifiques peintures recouvrant les murs intérieurs étaient destinées à l'évangélisation des indigènes illettrés.

chullpas 1 chullpas 1 chullpas 2 chullpas 2

chapel sistine chapel sistine eglise sajama eglise sajama

Arrivés à La Paz, nous sommes tellement séduits par notre camping avec vue sur la valle de la Luna que nous y restons plusieurs jours. Au programme : farniente, visite de la ville et découvertes gastronomiques.

la paz 1 la paz 1

La ville est réellement surprenante! Au fond d'un canyon et entourée de falaises, elle s'étend dans toutes les vallées alentours et remonte progressivement jusqu'à El Alto, la ville populaire (la dépassant largement en taille) située sur le plateau à 4000 m d'altitude. Un récent réseau de téléphériques permet de s'y déplacer rapidement pour trois fois rien, tout en admirant le paysage. Heureusement parce que le trafic y est pire qu'à Marseille un jour de match. Entre les piétons, les minibus, les marchands ambulants, les mobylettes et les taxis qui font tous n'importe quoi dans des rues étroites et très pentues, on a cru devenir fous!

la paz 2 la paz 2 la paz 3 la paz 3

la paz 3 la paz 3

Ayant rencontré un couple belgo-hollandais aussi porté que nous sur la bouffe, nous nous sommes offert une folie ensemble : le restaurant étoilé Gustu, avec menu dégustation en 18 plats. Que des produits locaux, pas mal d'associations osées mais réussies, avec une mention spéciale pour le canard au beurre/chocolat et la glace basilic/champignons, bref une très bonne soirée pour un prix relativement doux.

gustu 1 gustu 1

Près de La Paz se trouvent les Yungas : une vallée forestière située à l'est des montagnes andines, entre 500 et 2000m d'altitude, au climat quasiment tropical. Pour y aller nous empruntons la célèbre "ruta de la muerte", ainsi baptisée en raison du nombre d'accidents mortels qu'elle a connu. En effet, c'est une route à flanc de falaise, surmontant un impressionnant vide, très étroite et sinueuse, parsemée de chutes d'eau qui inondent la voiture... et les ponts n'inspirent pas trop confiance. Mais sa dangerosité est certainement bien plus en rapport avec la conduite des boliviens : à fond la caisse tout le temps, et on passe en force pour se croiser même s'il n'y a pas la place!

route de la mort 3 route de la mort 3

route de la mort 1 route de la mort 1 route de la mort 2 route de la mort 2

On a pu s'en rendre compte de près dans le minibus qui nous a déposés au col de La Cumbre, point de départ du "Choro Inca Trail". Après avoir frôlé la mort douze fois, nous voilà partis pour 3 jours de randonnée le long d'une ancienne route Inca sur un dénivelé négatif de 3000 mètres. On avait juste oublié de nous prévenir que ça commençait par une montée, et à 4900 mètres d'altitude on a un peu tiré la langue... et mis 2h pour gravir 200m. Une fois au col, d'où la vue est magnifique, on nous informe que la route est coupée par des tirs à la dynamite, qu'importe nous profitons de la pause déjeuner des travailleurs pour passer. Ensuite, c'est 50km de descente spectaculaire (et quelques montées aussi) depuis les montagnes des Andes jusqu'à la végétation luxuriante des Yungas. Les dernières pluies (torrentielles) ont emporté quasiment tous les ponts, et même une bonne partie du sentier qui avait pourtant plus de 500 ans, ce qui ne nous facilite pas la marche. Arrivés en bas, épuisés et fourbus, nous sommes heureux de retrouver le confort de la voiture, de prendre une douche et un bon repas non déshydraté. Les prochains jours seront dominés par des courbatures historiques !

choro 1 choro 1 choro 2 choro 2

choro 3 choro 3 choro 4 choro 4

choro 5 choro 5 choro 6 choro 6

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir