Flux RSS

Recevez les mise à jour

CarnetDePassage.com
ruta del desierto fin
Écrit par sophie et jeremy   
Mercredi, 18 Avril 2018

Après ces quelques jours de farniente, nous reprenons la route de l'est et des hautes altitudes. Au programme de ces derniers jours au Chili : du sable, des sources d'eau chaude, des lagunes et des salars, des canyons, des volcans et bien sûr plein de lamas...

Nous reprenons donc la « Ruta del desierto », section « Quebradas ». Effectivement nous longeons de magnifiques gorges et vallées encaissées, recouvertes de sable rose, et admirons au passage le Géant d'Atacama, le géoglyphe le plus célèbre de la région. De retour dans les montagnes (avec perte d'environ 30°C dans la journée ça fait bizarre), nous parcourons le magnifique parc Isluga, parsemé de charmantes églises en adobe envahies de lamas et d'alpagas, sur fond de volcans enneigés.

quebrada quebrada

adobe church adobe church

Un peu plus au nord se trouve le splendide salar de Surire aux multiples couleurs : un dégradé de rouge au bleu en passant par le vert et le jaune, bordé de montagnes pastel à l'ouest et de volcans blancs à l'est. Nous nous y promenons à pieds pour observer de plus près vigognes et flamants, sans les déranger bien sûr ! Nous y trouvons également un des plus beaux spots du voyage : les termes de Polloquere, un lac d'eau chaude fumante avec une belle couleur turquoise. Nous y prenons un bain fort agréable, même si notre peau a par la suite gardé une odeur tenace de souffre...

surire 1 surire 1 surire 2 surire 2

surire 3 surire 3 surire 4 surire 4

surire 5 surire 5 surire 6 surire 6

Nous continuons vers le nord, empruntons de belles routes de montagne reliant d'improbables villages perchés à flanc de falaise, perdons quelques fois la route ensevelie sous la rivière, traversons un parc de « cactus candélabres », campons au milieu du désert et visitons le musée des plus anciennes momies du continent.

road under the river road under the river

cactus candelabre cactus candelabre

La route se dirige ensuite vers l'Est et la Bolivie, traversant le parc Lauca. On y observe de très beaux paysages de lagunes parmi les plus hautes du monde, bordées de volcans coniques dépassant les 6500m et de champs de lave. Ici aussi les lamas et alpagas abondent et ne sont pas farouches. On peut désormais affirmer qu'en effet, ils crachent, mais également qu'ils aiment copuler en groupe et faire leurs besoins en tas au même endroit. On ne s'en lasse toujours pas.

lauca 1 lauca 1

lauca 3 lauca 3 llama llama

Nous passons brièvement par Putre et Parinacotta, deux mignons petits villages Aymaras en pierre, puis rejoignons la frontière bolivienne. Avant même de la franchir, nous sommes dépouillés de nos quelques bolivianos par la police (on ne saura pas pourquoi), mais bonne surprise : pour une fois et contre toute logique la route bolivienne est bien meilleure que celle que nous quittons !

drone surire drone surire

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir