Flux RSS

Recevez les mise à jour

CarnetDePassage.com
le sud Lipez
Écrit par sophie et jeremy   
Dimanche, 15 Avril 2018

Située au Sud-Ouest du salar d'Uyuni, cette région de l'Altiplano est célèbre pour ses superbes paysages, dont une partie est regroupée dans la Reserva Eduardo Avaroe. On y trouve notamment des lagunes de toutes les couleurs abritant des milliers de flamants roses, des volcans, des geysers et des termes d'eau chaude, des salars, des vigognes et des lamas...

Après un dernier croissant dans l'excellente boulangerie française de San Pedro, nous rejoignons nos amis Suisses Tisi et Danielle rencontrés en Argentine il y a quelques mois et nous dirigeons ensemble vers la Bolivie. Dès le poste frontière, franchi sans difficulté, nous apercevons des dizaines de 4x4 de tours operators bondés de touristes (dont la plupart sont Français) qui vont sillonner la réserve pendant quelques jours avant de rejoindre Uyuni ; heureusement ils ont tendance à aller tous au même endroit au même moment, il suffit juste de les éviter...

Nous commençons par un stop-déjeuner au bord des lagunas verde et blanca, surmontées du cône enneigé du volcan Licancabur qui marque la frontière avec le Chili. On y observe les vigognes sauvage venues s'abreuver et nous recevons la visite d'un magnifique renard venu chercher sa pitance.

laguna blanca lunch break laguna blanca lunch break zorro zorro

laguna blanca 2 laguna blanca 2

S'ensuit la traversée du désert de Dali, un amas de roches aux formes psychédéliques, puis la visite des geysers de Mañana. Encore une fois il s'agit plus de fumerolles géantes et de marmites frémissantes d’eau ou de boue, mais l’endroit est superbe avec ses dégradés de couleurs du jaune au marron en passant par le rouge et le rose, et on peut s’y promener librement à condition de faire gaffe à ne pas glisser dans un trou brûlant !

dali dali manana 1 manana 1

manana 2 manana 2 manana 3 manana 3

Nous trouvons refuge pour la nuit dans un canyon qui nous met (très relativement) à l’abri du vent. Car si nous savions qu’il ferait très froid la nuit à cette altitude, en revanche personne ne nous avait prévenu que nous retrouverions des rafales dignes de la Patagonie… ce qui ne nous avait pas manqué. Pour cuisiner ça s’avère vite compliqué puisque tout se casse la figure en permanence, et que les plats sont presque immédiatement froids. Pour nous consoler, nous apercevons plusieurs chinchillas à la fourrure généreuse qui escaladent les rochers à toute vitesse (alors que faire 10 pas nous demande un effort considérable à cause du manque d’oxygène).

canyon canyon

Le lendemain nous visitons au petit matin la laguna Colorada et sa colonie de milliers de flamants roses, très impressionnante et également très bruyante. Nos chemins se séparent ici, nous prenons la route de l’Ouest pendant que nos amis partent vers Uyuni.

laguna colorada 1 laguna colorada 1 laguna colorada 2 laguna colorada 2

laguna colorada 3 laguna colorada 3 laguna colorada 4 laguna colorada 4

Nous longeons encore plusieurs lagunes aux couleurs diverses, bordées de volcans et abritant une multitude d’oiseaux, ainsi que le désert de Siloli et son arbre de pierre, avant de rejoindre la frontière à Ollague.

arbre de pierre arbre de pierre

De retour au Chili, nous traversons le mini bled d'Ollague où tout est fermé, puis partons nous perdre dans les montagnes ce qui nous donne l'occasion de croiser d'anciennes mines de soufre et de rouler sur des routes défoncées recouvertes de minerai non identifié. Nous admirons un dernier salar au mirador de Huasco, profitons d'une dernière nuit en altitude à -10°C parce qu'on aime bien quand ça gèle dans la voiture et sous la tente, avant de redescendre dans les plaines plus accueillantes de la côte Ouest.

 

Commentaires  

 
#1 Anne 24-04-2018 07:34
8) pas mal, l'arbre de pierre! Merci pour ces magnifiques paysages, très épurés. Bonne route!
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir