Flux RSS

Recevez les mise à jour

CarnetDePassage.com
retour via la Turquie 2ere partie
Écrit par sophie et jeremy   
Dimanche, 18 Octobre 2015

Après s'être trouvé un petit camping sympa en bord de plage et avoir fait un plouf méditerranéen à deux, on visite quelques une des nombreuses ruines du coin. Si Perge donne un aperçu de ce que pouvait être une ville gréco-romaine, Olympos est quand même surtout une ruine… où brûle encore spontanément la flamme éternelle de la Chimère (à l'origine de la flamme olympique) grâce à des émanations de gaz naturelles.

perge 1 perge 1

perge 2 perge 2 olympos olympos

plage plage chimaera chimaera

On emprunte la route qui longe la côte, très belle. Bref arrêt à Fethiye afin de visiter les impressionnants tombeaux Lyciens, creusés à même la roche.

coast coast fethyiye fethyiye

Puis pour finir nous arrivons à Pamukkale, où nous admirons ses célèbres vasques calcaires et sa ville thermale antique. Bon en fait les vraies vasques sont fermées au public et les nouvelles (totalement artificielles) où on pourrait faire trempette ne font pas trop envie, d'autant que l'eau est super froide et que l'endroit est encore blindé de touristes à moitié à poil, et de la ville antique il ne reste quasiment que le théâtre. Il n'empêche, le site est très impressionnant.

pamukkale 1 pamukkale 1 pamukkale 2 pamukkale 2

pamukkale 3 pamukkale 3 hierapolis hierapolis

Le lendemain c'est un peu la course et on manque de peu de rater le (mini)ferry pour l'île de Chios, avec l'aide de la douane qui nous cherche des noises.

ferry ferry

De là, on prend un gros ferry pour le Pirée, bondé de réfugiés Syriens. On traverse la Grèce dans la journée, en s'arrêtant sur l'étonnant site des Météores où se trouvent plusieurs monastères hauts perchés.

meteores 1 meteores 1 meteores 2 meteores 2

Le soir, nouveau ferry pour l'Italie, d'où nous regagnons Marseille par la route.

C'est la fin de nos aventures caucasiennes, nous espérons que vous avez pris autant de plaisir à les lire que nous à les vivre, même si ça semble difficile… Merci de nous avoir suivi, merci aussi aux divers militaires et douaniers qui nous ont permis de pimenter ce récit.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir